Soignez votre arrière plan

En photographie, le sujet prend généralement toute notre attention. Pour autant, il ne faut pas en oublier le contexte. Trop souvent, ce n’est qu’en analysant la photo à posteriori que l’on découvre que l’arrière plan à été négligé.

Une plus belle photo grâce à un contexte maîtrisé

Il d’abord important de réaliser à quel point le contexte pèse sur le rendu final. Un arrière plan maîtrisé vous permet de faire ressortir votre sujet, quel qu’il soit. Cela passe donc déjà par prendre conscience de tout ce qui se situe derrière la fleur, l’animal, l’arbre que vous photographiez.

Cependant, cette simple prise de conscience ne suffira généralement pas. Votre objectif est que le sujet soit le centre d’intérêt du cliché. Ainsi, le contexte ne doit pas apporter de distraction : il ne doit pas attirer l’oeil. Un fond propre et apaisé est donc préférable.

Mettez le diaphragme à profit

Le premier conseil pour obtenir un arrière mettant en avant le sujet est de jouer sur la profondeur de champ. En réduisant la profondeur de champ, vous obtenez sujet net et un arrière plan flou. De cette façon, vous évitez toute distraction.

Pour cela, il faudra jouer sur l’ouverture. Si tous les autres paramètres restent identiques, une plus grande ouverture réduit la profondeur de champ. La pratique est votre allié pour trouvé le meilleur paramètre d’ouverture du diaphragme : testez en plusieurs pour trouver le niveau de flou souhaité. Pour vous donner un ordre de grandeur, f/15 donnera un arrière plan net, alors qu’une ouverture de f/4 ou f/2,8 vous rapprochera de l’effet souhaité.

Éloignez le sujet de l’arrière plan

Pour mettre en avant votre sujet, vous pouvez aussi l’éloignez du contexte. Plus ils sont loin l’un de l’autre, plus votre sujet pourra être valorisé.

Le flash comme allié

Une autre façon de maîtriser votre arrière plan est d’utiliser le flash. Associé à une faible ouverture, le flash mettra en avant un sujet proche en le plongeant dans un environnement sombre.

Jouez sur les angles de vue

Parfois, il suffit de changer l’angle de vue pour obtenir un meilleur résultat. Si le fond qui se présente directement à vous possède quelques éléments qui, même floutés, tendent à détourner l’œil du sujet, considérez alors de changer de position. Vous pouvez par exemple vous baissez et utiliser le ciel comme fond. N’ayez pas peur d’aller jusqu’à vous allonger sur le sol pour obtenir l’arrière plan parfait.

De la même manière, prendre de la hauteur peut être intéressant. Placez-vous au-dessus du sujet de façon à avoir le sol comme unique fond. Vous pourriez obtenir un rendu très intéressant. Attention cependant à votre sécurité. Veillez à limiter les risques en utilisant un objet stable pour y grimper.

L’arrière plan doit être complémentaire au sujet

Pour un meilleur rendu, il vous faudra faire attention à ce que les couleurs du contexte soient complémentaires à celles de votre sujet. Si l’un dénote avec l’autre, n’hésitez pas à les modifier. Si ce n’est pas possible, changez d’angle de vue pour trouver un arrière plan qui se mariera mieux avec le sujet.

Quid de la photographie de paysages ?

Lorsque l’on photographie un paysage, l’arrière est le sujet. Il ne peut donc être occulté par un système de flou. Il faudra tout de même être particulièrement attentif au contexte. Vérifiez l’absence de poteaux électriques, de câble ou de tout bâtiment hideux qui viendrait se mêler à votre beau paysage. Si vous ne pouvez faire autrement, considérez alors de supprimez ces éléments indésirables à posteriori, en traitant l’image sur Adobe Photoshop.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *